Les différents dispositifs de financement en formation continue

blog-desc-1

La formation continue est un dispositif accessible à différents publics. Dans un premier temps aux salariés, demandeurs d’emploi, professionnels libéraux…qui souhaitent acquérir ou développer une nouvelle qualification, ou encore valoriser leur expérience professionnelle. Ensuite, aux employeurs (privé et public) désireux de développer les compétences de leurs employés.

Les dispositifs de financement de la formation continue sont nombreux et dépendent du profil du candidat.  

Les moyens de financement pour les salariés

Plusieurs dispositifs peuvent être mobilisés pour financer la formation des salariés.

Plan de formation : à l’initiative de l’employeur, il renvoie aux différentes actions de formation retenues par l’entreprise pour ses employeurs. La formation se déroule intégralement sur le temps de travail et le coût qui y est lié est pris en charge par l’employeur. Les heures supplémentaires, s’il y en a, sont payées aux taux légaux.

Période de professionnalisation : à l’initiative de l’employeur ou du salarié, elle permet, grâce à une formation, de garder en poste des salariés en contrat à durée indéterminée. Au niveau du financement, vous pouvez adresser une demande de prise en charge ou demander le remboursement des frais engagés dans la formation auprès de l’OPCA qui peut prendre en charge tout ou une partie des coûts pédagogiques et des salaires en période de professionnalisation.

Compte personnel de formation (CPF) : accessible à un salarié ou demandeur d’emploi pour suivre une action formation, à son initiative, le CPF assiste son titulaire dès sa prise de fonction et durant toute sa carrière, jusqu’à son départ en retraite. Le financement est soit assuré par l’employeur ou l’OPCA (pour les salariés), soit par Pôle Emploi ou la région (pour les demandeurs d’emploi).

Congé individuel de formation (CIF) : à l’initiative du salarié, il concerne plutôt les travailleurs du secteur privé, aussi bien en CDD qu’en CDI. Le CIF leur permet de suivre une année de formation à temps plein ou deux années à temps partiel dans la limite de 1200 heures. Ici, le FONGECIF peut prendre en charge entièrement ou partiellement le financement de la formation.  

Congé de formation professionnelle (CFP) : à l’initiative d’un agent du secteur public, il permet aux employés de la fonction publique de suivre des stages de formation professionnels ou personnels non proposés par l’administration, ou préparer des concours administratifs. C’est l’administration ou l’employeur qui se charge des frais pédagogiques et la rémunération de l’agent, dans le cadre du congé de formation professionnelle.

Les moyens de financement pour les demandeurs d’emploi

Pôle d’emploi : il constitue un dispositif de financement adressé aux demandeurs d’emploi indemnisés par l’organisme au titre de chômage et après validation d’un projet de formation pour faciliter l’obtention d’un emploi.

Contrat de professionnalisation : il facilite l’acquisition d’une qualification professionnelle, ainsi que l’insertion ou la réinsertion professionnelle. Les frais liés à la formation sont pris en charge par l’OPCA, auprès duquel cotise l’entreprise. Le contrat de professionnalisation s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans révolus et les demandeurs d’emploi âgés d’au moins 25 ans. Il peut être conclu en CDD ou en CDI.

Les autres modalités de financement

Caisses de retraite : il arrive que certaines d’entre elles se chargent d’une partie des frais liés à la formation, selon leurs propres critères.

AGEFIPH : c’est l’organisme dédié à l’insertion professionnelle des personnes handicapées. C’est aussi un outil de financement de la formation continue.

Conseil Régional : des financements émanent du Conseil Régional au titre de la formation continue à l’initiative des salariés et demandeurs d’emploi. Les salariés ont la possibilité, dans certaines régions, d’accéder à une aide financière pour suivre une formation universitaire en dehors de l’emploi du temps professionnel. En ce qui concerne les demandeurs d’emploi, chaque Conseil Régional a sa propre politique en matière de financement des formations dont ils peuvent bénéficier. Ils sont donc variables d’une région à une autre.

  • Share: